environnement, interventions Conseil

Givet: co-génération ou incinération ?

C’est un dossier techniquement complexe qui est actuellement à l’enquête publique à la mairie de Givet.  Il concerne la construction d’une usine de traitement de déchets provenant d’usines de recyclage de papier et de cartons.  Soulignons donc bien qu’il s’agit en quelque sorte du recyclage de tout ce qui n’a pu être recyclé jusque-là!  Plusieurs phases de traitement y sont donc prévues: tri en vue de garder la partie des résidus susceptible d’être transformée en combustible solide, fabrication de celui-ci, appelé APIC, et, enfin, utilisation de celui-ci dans le cadre d’une unité de co-génération (électricité, chaleur).
Tout cela semble bien sûr très écologique… tri, co-génération, récupération de tout ce qui peut l’être…
A l’examen du dossier, apparaissent néanmoins de très nombreuses zones d’ombre et de nombreuses questions aujourd’hui sans réponse.  En particulier:

  • l’origine des résidus qui seront traités à Givet.  Le promoteur du projet cite les usines de recyclage de papier de France, d’Allemagne, du Benelux.  Le problème est que les usines concernées semblent déjà toutes avoir été jusqu’au bout du processus du recyclage.  Leurs résidus sont donc des matériaux qui doivent aller en décharge (métaux, colles, etc.)
  • il est probable que la combustion de tels matériaux ne soit pas sans conséquence pour notre environnement

Ces questions (et quelques autres…) ont d’ailleurs amené l’Autorité Environnementale de la région Champagne-Ardennes à remettre le 30 août 2011, sous la signature de son préfet, un avis négatif quant à l’installation de cette usine dans la botte de Givet.  Vous trouverez si-contre un lien vous permettant de télécharger cet avis sous format PDF. Pointe ENR Avis_aut_envir
Une contre-expertise menée par un bureau parisien à la demande d’un groupe d’opposant est également très inquiétant: cliquer ici pour prendre connaissance d’un article de l’Union à ce sujet…
Le dossier administratif lui-même a déjà connu de nombreuses péripéties dont la presse locale des Ardennes s’est faite largement l’écho: comme cet article de l’Union au sujet de l’organisation de l’enquête publique (cliquer ici).
La relève proposera au Conseil Communal d’Yvoir de voter une motion de protestation contre l’installation de cet incinérateur, notamment (mais pas seulement…) par solidarité avec les opposants riverains qu’ils soient domiciliés dans les communes belges ou françaises voisines.

1 réflexion au sujet de “Givet: co-génération ou incinération ?”

Laisser un commentaire