interventions Conseil

Conseil Communal du 13 février 2012: interpellation de la Relève

Brasserie du Bocq à Purnode

Il y a quelques jours se clôturait une enquête publique relative au renouvellement d’un permis d’environnement au profit de la Brasserie du Bocq.  Ce permis est lié à la problématique du traitement des eaux usées produites par les activités brassicoles.  Nous aurions voulu mieux comprendre dans quelle mesure la présence de la brasserie à Purnode pouvait aider à accélérer les chantiers d’égouttage des eaux usées des ménages.  C’est la raison pour laquelle le point suivant a été soumis au Conseil Communal de ce 13 février 2012.

« La Commune d’Yvoir vient d’organiser une enquête publique relative à la demande de renouvellement du permis d’environnement introduite par la Brasserie du Bocq à Purnode.  

Dans ce cadre, nous aurions aimé savoir dans quelle mesure les projets d’égouttage des eaux usées du village de Purnode seront ou pourraient être influencés / «impactés» par le développement des activités industrielles de la Brasserie ?

Concrètement:

  • Lorsque les travaux d’égouttage des eaux usées «ménages» seront terminés à Purnode, les collecteurs recevront-ils également les eaux usées provenant de la Brasserie ?  Ou les eaux «traitées» de la Brasserie continueront-elles à être évacuées de façon indépendante vers le Bocq ?
  • Dans l’hypothèse où le collecteur principal vers la station de Godinne reprendra aussi les eaux usées de la Brasserie, celles-ci seront-elles au préalable encore traitées par la station d’épuration privée de la Brasserie ?
  • Toujours dans cette même hypothèse (reprise des eaux «Brasserie» par le collecteur principal), la présence de la Brasserie à Purnode ne peut-elle pas être utilisée comme un argument de poids pour accélérer les travaux d’égouttage publics sur Purnode, permettre ainsi de lancer rapidement le projet de rénovation de la Place et de la rue de la Brasserie à Purnode et, enfin, accélérer par la même occasion les travaux de collecteur dans le charrau d’Evrehailles ?  La Commune a-t-elle entrepris des démarches dans ce sens ? »

1 réflexion au sujet de “Conseil Communal du 13 février 2012: interpellation de la Relève”

Laisser un commentaire