environnement

Visite de la station d’épuration de Godinne

Nous avions annoncé l’organisation d’une visite exceptionnelle de la nouvelle station d’épuration de Godinne, dans le cadre de la Quinzaine Wallonne de l’Eau. Nous avions aussi présenté brièvement les enjeux de l’assainissement pour nos rivières et notre région (voir article à ce sujet).

Plusieurs dizaines d’habitants d’Yvoir se sont finalement retrouvés sur le site de Godinne ce dimanche 18 mars vers 14H30.  Après une brève introduction par Frédéric Mouchet de la cellule de coordination du Contrat de Rivière Haute-Meuse, plusieurs groupes se sont formés pour faire plus ample connaissance avec le mode de fonctionnement de ce type de station.  L’un des groupes a été piloté par Olivier Bourlon, ingénieur à l’INASEP, l’intercommunale qui va exploiter la station, et habitant de Godinne.

Les visiteurs ont d’abord pu se rendre compte du territoire couvert par cette station.  Elle recueillera, à la fin de tous les travaux de raccordement des collecteurs principaux, les eaux usées de Anhée, Annevoie, Mont-sur-Meuse (y compris le CHU), Godinne, Yvoir et, à terme, Evrehailles.  La station est en effet conçue pour pouvoir absorber les eaux d’un équivalent de 10.000 habitants.  La visite proprement dite des installations a permis de découvrir les diverses phases de traitement des eaux: élimination des matériaux inertes par filtrage, élimination des graisses, mise en oeuvre des bactéries dans les grands bassins d’activation afin d’éliminer un maximum de polluants (carbonés, nitrates, phosphores).  Les boues résiduelles sont ensuite séparées des eaux par décantation.  L’eau ainsi obtenue atteint un excellent degré de dépollution et est rejetée dans la Meuse toute proche.  Les boues sont encore centrifugées avant d’être enlevées de la Station pour incinération.

Les participants ont aussi été frappés par la consommation d’énergie qu’une telle station entraîne.  L’occasion de se rappeler que, dans ce domaine aussi, une attitude responsable de chaque citoyen reste indispensable: nos égouts ne servent pas à éliminer ni nos produits chimiques (vieilles peintures, hydrocarbures, etc.) ni nos langes usés…

La rencontre a aussi été l’occasion d’aborder des questions comme les solutions possibles pour les zone difficiles à épurer par les grands réseaux classiques.  L’Inasep dispose à ce sujet d’un bureau d’études qui peut aussi proposer des solutions du type «lagunage» souvent plus efficaces pour des assainissements collectifs de petites concentrations d’habitants.  Un point à retenir dans le cadre de notre Commune.  Les Godinnois présents n’ont pas manqué non plus de soulever le cas d’une partie du quartier des Trys et de la future implantation de la nouvelle Maison de Repos du CHU (site de l’accueil Saint-Dorothée).  D’un point de vue technique, il semble évident qu’il conviendrait de raccorder ce secteur, dès que possible, à la station de Godinne et d’éviter ainsi la construction d’une station d’épuration autonome.  Bien sûr, les implications financières de ce dossier doivent être soigneusement évaluées…

Le Collège Communal était représenté par Charles Paquet.  Nous avons aussi pu noter, avec plaisir, une forte représentation de notre liste lors de cette manifestation.  Une preuve d’intérêt qui ne trompe pas !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire