interventions Conseil

Les sentiers: précisions pour éviter un malentendu….

Nos concurrents de « ensemble pour Yvoir » viennent de publier un article relatif à l’établissement d’un réseau communal de mobilité  douce à Yvoir ( http://www.ensemblepouryvoir.be/articles/les-sentiers-oui-mais-restons-raisonnables ) Dans cet article, on demande de faire preuve de bon sens et de ne pas investir des sommes déraisonnables dans la réhabilitation de sentiers inutiles.  Cette prise de position s’inscrit dans le débat tenu au dernier Conseil Communal à ce sujet.
Dans le souci d’alimenter le débat  démocratique  mais aussi de rendre a la vérité  ses droits, j’ai tenu à apporter les précisions suivantes:

  • Il n’est pas exact de parler de 135 km de sentiers à réhabiliter. Le projet vise en fait à mettre en valeur, par un balisage standard léger, des liaisons entre villages, hameaux, pôles, via des chemins et sentiers qui, très souvent, existent et sont utilisés.  Comme la présentation faite au Conseil l’a bien précisé, seuls des tronçons d’une longueur totale de 4 km nécessitent des aménagements.  Dans quasiment tous les cas, ces aménagements sont très légers. À titre d’exemple, le sentier descendant du cimetière de Purnode vers le camping est déjà muni d’une rampe peu avant de rejoindre le lacet de l’avenue de la vallée. Les travaux ici consistent simplement à rendre moins humide l’assiette du chemin sur quelques dizaines de mètres.
  • L’ampleur des travaux a été discutée avec l’échevin des travaux et avec le responsable des travaux. Les liaisons qui ont été retenues à court terme engendreront des travaux qui rentreront dans le planning annuel normal du service travaux.  Sur certains tronçons, des travaux seront réalisés par des bénévoles, par exemples à l’occasion de « rendez-vous sur les sentiers 2012 ».  Tous les travaux devraient pouvoir être réalisés en régie par la Commune.  C’est dire que la problématique a été abordée avec bon sens, réalisme et respect des finances communales.
  • Il est exact – et je l’ai souligné moi-même dans le compte-rendu du dernier CC- qu’il est dommage que ces informations n’aient pas été fournies par le Collège lors de la présentation, alors que le détail des travaux prévus était repris en annexe des documents soumis au Conseil…
  • Par ailleurs, il faut dire et répéter que les sentiers et autres voies vertes, dans un contexte comme Yvoir, n’ont pas seulement une vocation de mobilité douce au quotidien. Trois autres raisons justifient un minimum d’effort dans ce domaine: les loisirs de nos habitants ( cf les amateurs de course à pied, nombreux dans nos beaux villages), le tourisme et le maillage écologique.  D’ailleurs, pour évoquer l’une des liaisons mises en evidence par EPY, la liaison Houx-Awagne existe depuis belle lurette, est en parfait état et est utilisée par les GR…. C’est dire que l’on ne doit pas y investir un penny…
  • Enfin, il convient de rendre à la vérité historique ses droits. Mes colistiers de la Relève n’ont pas attendu 2012 pour défendre les positions qu’ils ont défendues: Catherine Vande Walle, sauf erreur de ma part, a milité, il y a plusieurs années déjà, pour la réouverture d’un sentier de village à Durnal, Chantal Eloin, à plusieurs reprises, a défendu l’établissement d’une liaison douce entre Godinne et Yvoir, etc!
Patrick Evrard

Laisser un commentaire