Uncategorized

Un Conseil très UREBA…

Yvoir Posson ecoles stationnement

Il y avait très peu de « sujets-pommes de discorde » à l’ordre du jour de ce conseil du 23 février 2015.  Plusieurs points concernaient le lancement des marchés publics relatifs au remplacement de menuiseries extérieures de certains bâtiments communaux (écoles de Mont, de Purnode, d’Yvoir et local du Syndicat d’Initiative).  Ces chantiers sont financés en grande partie par les subsides UREBA octroyés par la Région wallonne et destinés à supporter les travaux économiseurs d’énergie dans les bâtiments communaux.  Notre groupe ne peut que se réjouir de cette avancée dans la mesure où nous plaidons depuis de nombreuses années au conseil communal pour une politique plus active dans ce domaine et un recours accru aux subsides disponibles.

Les autres points inscrits à l’ordre du jour ont également donné lieu à des votes unanimes du conseil, majorité et opposition confondues.  Bien sûr, sur certains points, nous avons formulé nuances ou remarques.

Le Conseil a unanimement approuvé la proposition du Collège d’appuyer la dynamique ASBL « patrimoine de Godinne » dans ses démarches visant à obtenir des subsides pour la réalisation d’une étude de scénographie pour le Musée de la haute Meuse préhistorique.  La réhabilitation du corps de logis de la Vieille Ferme de Godinne (dont la première réunion de chantier vient de se tenir) permettra en effet d’y installer notamment la bibliothèque communale et l’EPN.  L’espace ainsi libéré dans les dépendances permettra une extension et une reconfiguration complète du Musée.  Notre groupe a aussi insisté pour que les aménagements planifiés à la Vieille Ferme de Godinne soient l’occasion d’une véritable réflexion sur l’avenir de ce site classé emblématique.  Nous pensons en particulier qu’il faut ici faire le lien avec la fiche-projet « Maison rurale de Godinne » prévue en première priorité au Plan Communal de Développement Rural (PCDR) d’Yvoir.  L’utilisation d’une partie des locaux de la Vieille Ferme par les associations de Godinne serait en effet l’occasion d’obtenir des subsides importants pour finaliser les aménagements intérieurs du corps de logis.  De plus, la présence des associations sur le site ne peut que favoriser les synergies et les collaborations entre tous les acteurs (Musée, bibliothèque, espace culturel, etc.).  Il faut bien sûr réfléchir à tout ceci en veillant à un « vivre ensemble » harmonieux pour tous les utilisateurs… Bref, de multiples raisons de se mettre à travailler sur ce beau projet pour notre commune !  Nous ne manquerons bien sûr pas de suivre ce dossier notamment dans le cadre du PCDR (réunion de la Commission Locale ce jeudi 26 février 2015).

Pour la deuxième fois déjà, la commune d’Yvoir fait usage du nouveau décret (6 février 2014) sur les voiries communales.  Il s’agit cette fois de clarifier le statut d’une voirie traversant une ancienne ferme dans le hameau de Fumy (Evrehailles).  Depuis plusieurs années déjà, un litige oppose la commune aux propriétaires privés qui conteste la servitude de passage public sur leur domaine.  Forts de nombreux témoignages de riverains, le Conseil communal a donc décidé à l’unanimité, sur base du nouveau décret, que la voirie en question « est une voirie communale créée par prescription trentenaire par l’usage du public ».

Dans le cadre des travaux d’égouttage à réaliser rue du Maka à Yvoir, la réfection complète de la partie pavée de cette voirie a été décidée.  De nouveaux pavés (en pierre du pays!) et un filet d’eau central seront posés.

Le stationnement devant les écoles d’Yvoir (centre) a fait l’objet d’un règlement complémentaire.  En effet, très fréquemment, les emplacements réservés aux bus scolaires sont utilisés par voitures particulières.  Le règlement renforce donc les interdictions d’arrêt et de stationnement à ces emplacements aux jours et heures de rentrée et de sortie des classes.

Notre groupe avait demandé l’inscription de trois points:

  • Nous avons une nouvelle fois plaidé pour la re-dynamisation du marché hebdomadaire d’Yvoir réduit aujourd’hui à bien peu de choses.  Un marché communal est une source de convivialité pour les habitants et aussi une source d’affaires supplémentaires pour les commerçants d’Yvoir.  D’après nos informations, cela peut aussi être une source de rentrées financières appréciables pour la commune (locations des emplacements).  Il existe donc beaucoup de bonnes raisons pour faire bouger les choses.  Nous avons été écoutés mais avons-nous été entendus ?
  • Yvoir et Godinne sont deux pôles importants de l’entité communale assez proches (3 à 4 km) et qui, de plus, sont accessibles entre eux sans grand dénivelé: une situation rare dans notre commune vallonée !  De plus, sur une grande longueur, on bénéficie de trottoirs ou de sites propres pour piétons.  Malheureusement, cette connexion douce de qualité est interrompue entre le nouveau quai de chargement de Fidevoye et l’arrière de l’école communale de Godinne.  A ce niveau le piéton ne dispose plus que d’un étroit accotement herbeux longeant la route régionale: une situation très dangereuse.  Notre groupe a donc remis un dossier bien documenté proposant plusieurs solutions pour améliorer cette situation.  Le Collège partage la plupart de nos considérations mais considère qu’il s’agit là d’une responsabilité régionale (la voirie l’étant…)
  • Les bernaches restent extrêmement nombreuses dans toute la vallée de la Meuse et ces oies « invasives » commencent maintenant à peupler les affluents (Bocq, Lesse).  Compte tenu des dégâts multiples occasionnés par cette espèce, nous avons une nouvelle fois demandé que la commune veille (via la Région, le DNF, le contrat de rivière…) à ce qu’une politique efficace d’éradication soit menée d’urgence

Nous avons aussi soulevé brièvement trois points d’actualité:

  • Le projet de transformation en logements sociaux du presbytère de Dorinne est toujours bloqué par manque de dialogue entre divers acteurs concernés.   Le bourgmestre s’est engagé à mettre autour de la table tous les protagonistes et à arriver rapidement à une solution permettant d’avancer dans le chantier.
  • Nous avons demandé où en était le projet de Plan Communal d’Aménagement du Launois.  Nous disposons en effet maintenant de l’avis (unanimement négatif) de la CCATM d’Yvoir ainsi que de l’avis défavorable du CWEDD (Conseil wallon pour l’environnement et le développement durable).  Il appartient donc à la commune de gérer le suivi du projet: revoir le bureau d’études, les promoteurs, donner des orientations quant aux aménagements à apporter au projet, etc.  L’échevin de l’Urbanisme nous a assuré que c’était bien le cas… Dont acte…
  • Nous sommes une nouvelle fois revenu sur la question de la plaine de jeux de Godinne.  Nous avons attiré l’attention du Collège sur le fait que la plaine, dans sa configuration actuelle, était plus que probablement en infraction avec l’arrêté royal du 28 mars 2001 sur l’exploitation des plaines de jeux.  Le vade-mecum publié par le SPF Economie, sur base notamment de ce AR, précise en effet qu’une « séparation infranchissable » doit être prévue entre l’aire de jeux et une aire de parking.  Nous sommes loin du compte ici…

Enfin, nous évoquerons brièvement un point traité en huis-clos.  Il concerne la démission -pour raison de pension- du Directeur Général Jean-Pol Boussifet au 1er décembre 2015.  Nous avons demandé que la procédure de remplacement soit lancée de toute urgence.  Le poste de Directeur Général est le poste le plus important de l’administration communale: il est essentiel que la passation de pouvoir se passe dans les meilleures conditions et, plus encore, que l’on évite toute vacance de pouvoir.  Nous espérons -mais nous n’en sommes pas totalement convaincus- avoir été entendus…

Laisser un commentaire