Uncategorized

Bon vent au nouveau Bourgmestre d’Yvoir !

Poilvache_fond_rivaux_zoom
Le Fond des Rivaux, un peu en amont de l’écluse-barrage de Houx

… c’est ce que notre groupe souhaite sincèrement à Etienne Defresne tout en rappelant que nous resterons toujours très vigilants à ce que ce « bon vent » serve la Commune d’Yvoir et tous ses habitants !

Pour ce conseil de rentrée, le nouveau Collège d’Yvoir avait prévu un ordre du jour peu fourni et relativement peu polémique.  Cela n’a pas empêché une discussion approfondie de certains points…

Le conseil avait à se prononcer sur la question de la dotation annuelle de fonctionnement octroyée par la Province de Namur à ses trois zones de secours (dont la zone DinaPhi).  Si, comme tout le monde nous nous réjouissons de cet apport financier au bénéfice des services Incendie, nous avons émis plusieurs réserves quant à la manière dont ce transfert était organisé:

  • Nous ne comprenons pas (et nous n’avons pas reçu de réponse sur ce point) pourquoi la dotation n’est pas versée directement à la zone de secours plutôt que de transiter par les communes (avec obligation pour ces dernières de reverser la totalité des montants à la zone!);
  • Nous regrettons que la Province n’ait pas conditionné l’octroi de sa dotation à la réalisation de synergies entre les 3 zones de secours de la Province (création d’un centre d’appel commun, formation, etc.);
  • Nous pensons aussi que la formulation proposée par le conseil de zone ouvre la porte à des interprétations et risque d’aboutir, dans certaines communes, à la remise en question du reversement intégral de la dotation à la zone;
  • Enfin, nous regrettons que, sur le plan financier et budgétaire, en dépit des demandes répétées des Directeurs financiers communaux, la zone de secours DinaPhi n’ait toujours pas clarifié des questions aussi importantes que la reprise des arsenaux communaux, de leurs assurances, etc.

Sur base de cette analyse et des remarques pertinentes formulées par la Directrice financière de la commune, nous nous sommes abstenus sur ce point.  Depuis le début de la mise en place de la réforme des services Incendie, nous plaidons pour que, au travers du conseil de zone et de leurs bourgmestres, les communes se ré-approprient le contrôle démocratique du fonctionnement de la zone.  Nous pensons que ce n’est toujours pas le cas aujourd’hui.  (suivi du dossier « zone de secours »: Chantal Eloin-Goetghebuer et Patrick Evrard)

Le Conseil a (enfin) pu prendre connaissance du Rapport d’activités et des comptes de l’ASBL « Maison des Jeunes d’Yvoir » (MdJ).  Nous avons apprécié l’amélioration de la présentation du rapport ainsi que la dynamique nouvelle de la page Facebook de la MdJ.  Nous avons également pris note de la volonté du Conseil d’Administration de mieux jouer son rôle d’organe de pilotage stratégique de l’ASBL, d’autant plus la gestion au quotidien .  Nous respectons bien sûr totalement l’indépendance et l’autonomie de la Maison des Jeunes mais nous pensons que l’autonomie ne doit pas être synonyme d’isolement.  Il faut au contraire rechercher et faire fonctionner au maximum les synergies avec les autres acteurs de la vie communale (mouvements de jeunesse, clubs sportifs, écoles, parents, etc.).  Nous avons notamment suggéré une nouvelle fois que la communication vers l’ensemble des jeunes et vers les parents soit renforcée (via le Bulletin communal, via une plaquette ciblée ou des actions de promotion, etc.).  Nous avons le sentiment d’avoir été entendus… Les représentants du Collège au sein de la Maison des Jeunes ont aussi promis de remettre pour le mois de septembre une version actualisée du budget 2015.  Les chiffres présentés lors de ce conseil ne prenaient en effet pas en compte les nombreuses modifications de structure du personnel vécues par l’ASBL: prise en charge directe des animateurs par la MdJ, départ d’un animateur, recrutement à 1/2 temps d’un nouvel animateur, etc. (suivi de ce dossier: Marielle Dewez et Jean-Pol Visée)

Le Conseil communal a une nouvelle fois eu à prendre une délibération en vue d’acquérir les terrains nécessaires à la réalisation de la liaison « piétons » entre le CHU de Mont-Godinne et le village de Mont.  Nous avons bien sûr approuvé cette décision indispensable à la concrétisation du premier projet du Plan Communal de Développement Rural (PCDR) d’Yvoir.  Mais… nous avons une fois de plus aussi regretté les lenteurs de ce processus.  L’accord du Gouvernement wallon relatif à ce dossier a été notifié à la commune le 12 novembre 2013.  Près de deux ans plus tard, les négociations avec les propriétaires en vue d’acquérir les terrains n’ont toujours pas commencé…  Formellement, la commune ne respectera donc pas les règles imposées aux projets d’un PCDR et nous courrons donc le risque de passer à côté de subventions importantes (500.000€ par projet).  Comme dans bien d’autres dossiers, nous plaidons pour que le Collège soit beaucoup plus professionnel et volontariste à la fois dans la préparation des dossiers mais aussi dans les contacts avec les instances régionales.  Dans le même ordre d’idées, nous avons aussi tenu à exprimer nos inquiétudes quant au projet PCDR de Purnode (aménagement de la rue de la Brasserie et du centre du village).  L’INASEP a retiré de sa liste de travaux prioritaires l’égouttage à Purnode, mettant ainsi en péril l’indispensable complémentarité avec les travaux de voirie prévus au PCDR. (suivi du PCDR: Catherine Vande Walle-Fossion et Patrick Evrard)

Le Conseil a encore approuvé à l’unanimité plusieurs marchés publics (emprunts pour le nouvel atelier et la rénovation du corps de logis de la Vielle Ferme, cuisine de la salle de Houx, etc.).

L’accession d’Etienne Defresne au mayorat a entraîné quelques modifications dans les attributions des membres du Collège.  L’une des modifications les plus notables concerne la reprise du « Sport » par Bertrand Custinne.  Compte tenu de sa rédaction antérieure, le Règlement d’Ordre Intérieur (ROI) du Conseil Consultatif des Sports devait être adapté pour permettre au nouvel échevin des sports d’assister (sans droit de vote) aux réunions de cet organe.  La version qui nous avait été présentée ne nous paraissait pas acceptable:  le ROI faisait en effet trop référence aux accords politiques de l’actuelle mandature (imposant donc des modifications à chaque nouvel accord politique) et, surtout, le nouveau ROI n’imposait plus l’avis du Conseil consultatif sur son propre règlement -ce qui nous paraissait un recul démocratique incontestable.  Nous avons été heureusement surpris de constater que le Collège a accepté de prendre en compte nos remarques et que le ROI a donc été adapté en conséquence. (suivi des dossiers « Sports »: Marielle Dewez et Marc Dewez)

De notre côté, nous avions introduit quelques points d’actualité.

Déclaration à la presse du bourgmestre dans le dossier immobilier du Fond des Rivaux

Un dossier immobilier d’envergure sur un site sensible (site classé au patrimoine exceptionnel de Wallonie) fait depuis l’été l’objet d’une demande de permis d’urbanisme.  Avant que l’enquête publique soit clôturée, que la Commission Consultative pour l’Aménagement du Territoire et la Mobilité ait pu donner son avis, que le Collège se soit prononcé, le nouveau bourgmestre d’Yvoir, invoquant l’octroi d’un Certificat de Patrimoine (qui ne peut en aucun cas être confondu avec un permis d’urbanisme), déclarait à la presse que, dans ce dossier, « tous les signaux étaient au vert ».  Nous avons tenu à souligner qu’une telle déclaration ne nous semblait pas opportune par rapport au processus démocratique en cours pour ce dossier: enquête publique, CCATM, Collège, décision du Fonctionnaire Délégué… (suivi de ce dossier: Patrick Evrard)

Maison Rurale de Godinne

Nous avons rappelé une nouvelle fois le contexte de cette fiche-projet du PCDR (besoins des associations de Godinne, changement d’affectation de l’ancienne école maternelle de Godinne) et l’intérêt qu’il y avait à réfléchir à ce projet en faisant le lien avec le chantier de rénovation du corps de logis de la Vieille Ferme.  Il semble évident que des complémentarités et des synergies sont indispensables.  Pour conserver ses subsides de fonctionnement, la bibliothèque communale doit activer des synergies avec les autres associations sociales et culturelles de l’entité.  Par ailleurs les subsides du PCDR pourront être très utiles pour financer les aménagements intérieurs du Corps de Logis, au bénéfice de la bibliothèque, de la ludothèque, des associations, voire du tourisme via une borne interactive… Les synergies portent donc à la fois sur le volet financier et sur le plan de la vie associative et culturelle du village.  Nous avons pris bonne note de l’engagement du Bourgmestre de lancer, à l’automne 2015, les réflexions via le groupe de travail « Maison Rurale de Godinne » et d’y associer largement toutes les acteurs de la vie associative et culturelle de Godinne (suivi de ce dossier: Chantal Eloin-Goetghebuer et Jean-Pol Visée).

Pont de Rouillon-Godinne

Le pont de Rouillon est fermé à la circulation automobile pour une période d’au moins un an.  La bonne nouvelle est que les travaux qui y seront réalisés pourraient démarrer dès janvier 2016 et qu’ils sont susceptibles d’améliorer de façon sensible la mobilité de tous les usagers.  Nous avons cependant insisté sur plusieurs points:

  • Il est nécessaire de communiquer régulièrement l’état d’avancement de ce dossier à la population
  • Il est indispensable de prévoir, sur la nouvelle largeur utile de +/- 7 mètres du pont, une bande réservée aux cyclistes de manière à favoriser l’accès du RAVeL de la Meuse (rive gauche) vers Godinne (et vice-versa…)
  • Il faut absolument veiller (et exiger des services responsables des travaux à la Région) à ce que les ponts de Rouillon-Godinne et de Yvoir-Anhée ne soient pas simultanément fermés à la circulation automobile (les travaux de réhabilitation du pont d’Yvoir sont en effet planifiés pour les prochains mois)

(Suivi de ce dossier: Chantal Eloin-Goetghebuer)

Mise en cause d’un échevin dans un dossier d’infraction urbanistique

A la veille de son entrée au Collège communal, Jean-Claude Deville avait fait l’objet d’un article dans la presse régionale.  Il y était question d’une infraction urbanistique grave pour laquelle le nouvel échevin était poursuivi par le Parquet.  L’information était d’autant plus perturbante que Jean-Claude Deville reprenait l’urbanisme dans ses attributions au sein du Collège.  Aucune réaction de l’intéressé ou de la Commune n’ayant été enregistrée ni en direct, ni via un droit de réponse dans la presse, nous avons estimé que le Conseil communal et, plus largement, la population d’Yvoir méritaient à ce sujet quelques éclaircissements, dans un souci de transparence démocratique.   Nous avons obtenu les éclaircissements demandés dans la mesure où il est apparu que les propriétaires de l’objet de l’infraction (un chalet en zone forestière) avaient pris l’engagement de remettre la parcelle concernée dans son état initial.

Le premier « vrai » Conseil communal présidé par Etienne Defresne s’est terminé par les traditionnels points à huis-clos.

*

*                *

Tout au long de ce conseil, nous avons apprécié l’écoute, le respect de la minorité et du droit des individus manifestés par le nouveau bourgmestre.  Nous espérons que cela est de bonne augure pour les 3 prochaines années de la mandature actuelle.

1 réflexion au sujet de “Bon vent au nouveau Bourgmestre d’Yvoir !”

Laisser un commentaire