Uncategorized

De nombreux points mais pas de nouveaux enjeux…

2015-08-19 13.51.10

Les précisions apportées par la Région wallonne en matière de délégation au Collège de certaines décisions de marchés publics imposent l’examen par le conseil communal de nombreux dossiers récurrents de marché public.  Cette « nouveauté » explique le grand nombre de points à l’ordre du jour de ce conseil communal du 26 octobre 2015.

Le conseil communal a voté à l’unanimité la plupart de ces marchés publics, dont de nombreux marchés de fourniture pour l’exercice 2016.

Le conseil a également approuvé à l’unanimité la participation de la commune à une étude Plan Intercommunal de Mobilité, réalisée par le BEP et qui concerne la problématique du charroi « poids lourds » dans les communes de Dinant, Yvoir, Assesse et profondeville, avec une attention particulière à des situations telles que la traversée de Spontin, de Purnode et de Yvoir.L’objectif de l’étude est en premier lieu d’objectiver les flux et les nuisances et, en deuxième lieu, d’étudier la faisabilité des solutions possibles, comme, par exemple, le contournement de Spontin.  Nous attendons bien sûr avec une certaine impatience les conclusions de cette étude.

Nous avons constaté avec satisfaction qu’il était proposé de laisser, pour 2016, les taxes « immondices » au même niveau qu’en 2015.  Notre groupe -qui a approuvé ces taxes pour 2016, a néanmoins réitéré sa demande de repenser certains aspects de cette taxation.  Une chose promise depuis deux ans…

Nous nous sommes par contre abstenus sur plusieurs points.  Pour plusieurs points à l’ordre du jour du Conseil, nous avons en effet regretté le manque de documentations et d’informations claire.  Cette situation est particulièrement gênante pour certains dossiers de taxation assez complexes.

Ce fut le cas pour la taxe qui frappe les terrains « constructibles » mais non-bâtis.  Sans remettre en cause le principe de cette taxe que nous défendons d’ailleurs (la taxe vise notamment à limiter la spéculation sur le prix des terrains), nous avons regretté que la nouvelle formule n’ait pas fait l’objet d’une présentation plus détaillée qui aurait permis aux conseillers de mieux comprendre les mécanismes subtils de cette taxation et donc de pouvoir les expliquer aux habitants susceptibles de les interroger à ce sujet.  Nous nous sommes donc abstenus sur ce point.

De même, nous soutenons le principe de la taxe de répartition qui touche les carrières de la commune (montant global de 75.000€ par an, répartis entre les exploitants sur base de leur production).  Néanmoins, nous estimions que ce point méritait également une présentation plus complète permettant aux conseillers de mieux se rendre compte des recettes globales générées par les carrières dans notre commune (au travers de cette taxe mais aussi de la taxe sur les explosifs ou encore par les droits de location de terrains communaux).  De plus, nous avons aussi attiré l’attention du Collège sur l’étrangeté des justifications avancées à l’appui de cette taxe (formulation de la délibération).  Ici encore, nous nous sommes abstenus.

Abstention également concernant le marché public relatif à la sécurisation et à l’achat d’un nouveau jeu à la mini-plaine de jeu dite « de la plaine aux canards » de Godinne.  Nous estimions en effet que rien ne justifie l’urgence de ces aménagements dans la mesure où le site concerné fait actuellement l’objet d’une étude par le BEP en vue d’un d’aménagement plus global des bords de Meuse à cet endroit.  Les esquisses de ce projet prévoient le déplacement de la plaine de jeu actuelle.  Il nous semblait donc sage d’attendre les développements de ce projet avant de se lancer dans ce type d’investissements.

Abstention encore sur le projet d’aménagement (chauffage et isolation) de l’ancien local de la balle pelote à Durnal pour les raisons évoquées lors du précédent conseil communal.

Au final, sur demande de notre groupe, le conseil a évoqué les derniers rebondissements de la saga de la zone de secours DinaPhi tout en partageant les dernières informations disponibles au sujet de cet épineux dossier…

Laisser un commentaire