Uncategorized

Porte de village, suite…

Rue_de_Blocqmont_Google Maps_carrefour

Le projet « Portes de village » est l’un des projets prioritaires du Plan Local de Développement rural d’Yvoir (PCDR).  Le principe des « portes » est simple: il s’agit de réaliser à des endroits stratégiques,  à l’entrée des villages, des aménagements visant à prévenir les automobilistes qu’ils entrent dans un coeur de village et à les amener ainsi à réduire leur vitesse.  Cet objectif peut être atteint à l’aide d’un rétrécissement de chaussée, complété par des ralentisseurs au sol, à l’intérieur de la porte mais aussi à quelques dizaines de mètres en amont de la porte, de façon à servir de rappel.  Il faut bien sûr aussi que ces aménagements permettent toujours la circulation des charrois plus importants (camions, convois agricoles, bus du TEC, etc.).  De même, les diverses commissions consultatives communales ont insisté pour que ces aménagements sécurisent aussi la circulation des piétons et des familles (voitures d’enfant).  En clair, il faut éviter que les aménagements ne forcent ces usagers « faibles » à emprunter la voie de circulation « voiture ».  Enfin, la « porte de village » représente aussi une opportunité de « marquer »  l’entrée dans la communauté villageoise grâce, par exemple, à un panneau ou tout autre symbole local.

La plupart des choix opérés l’ont été sur base d’un consensus assez large (commissions consultatives mais aussi consultation ds habitants lors d’une réunion publique, fin septembre 2017): entrée dans Bauche venant de la route Yvoir-Crupet; entrée dans Dorinne, rue d’En Haut; entrée dans Durnal par la rue de Mianoye; par la rue de Spontin et par la rue Baty-de-Crock (quoique avec certaines réserves à ce niveau); entrée dans Purnode par la route de Dorinne; entrée dans Spontin par la rue du Ry-d’Août (Terre Madame), entrée dans Spontin par la rue des Rivières.

Par contre, nous (tout comme d’autres membres des commissions consultatives et des habitants du village) étions beaucoup plus réservés quant à la mise en place -en qualité de porte de village- d’un très coûteux rond-point au carrefour des rues Chaussée et du Château à Evrehailles (en venant du château d’eau).   Le Collège communal de ce 19 décembre a néanmoins décidé de conserver cette partie du projet.  Compte tenu du coût de cet aménagement (minimum 110.000€), de son utilité discutable comme porte de village, des réactions en sens divers de plusieurs habitants et de la problématique plus large de la gestion des flux entrant et sortant du village (cas des rues Fostrie et de Poilvache), il nous semblait indispensable de revoir le dossier et, le cas échéant, de consulter spécifiquement la population d’Evrehailles sur la gestion de la mobilité dans le village.

Ce choix nous semble d’autant plus discutable que, pour des raisons budgétaires, il force aussi le Collège à « rabioter » sur les autres « portes ».  C’est ainsi qu’un grand nombre de panneaux « bienvenue » passent à la trappe et nous craignons très fort que le sort des piétons et des familles soit à nouveau oublié dans l’aventure.

Mais, sans doute, y avait-il certaines urgences dans le calendrier du Collège ?  « Porte de village ou fenêtre de suffrages ? »

1 réflexion au sujet de “Porte de village, suite…”

  1. Il me semblerait judicieux de faire en sorte que la vitesse de 50 km/h soit respectée dans Spontin. La sécurité serait renforcée et le bruit nettement limité. Pourrait-on se pencher sur le sujet ?
    Yvonne

Laisser un commentaire