Uncategorized

Pourquoi tant de nervosité ?

LB_dernier_tract

Les habitants d’Yvoir ont découvert aujourd’hui dans leur boîte aux lettres un nième tract de la Liste du Bourgmestre. Ce tract comprend deux bonnes nouvelles. La première est qu’il s’agit d’un document collectif signé par tous les candidats de la liste… ce n’est pas si fréquent chez LB qui nous a plutôt habitués au cours de cette campagne à un florilège de tracts individuels. La seconde bonne nouvelle est que LB partage enfin avec les électeurs des réflexions de fond. Nous préférons de loin ce débat-là à celui qui consiste à savoir combien de temps un conseiller communal passe dans les locaux de l’administration communale ou à quelle heure le bourgmestre arrive généralement en ses bureaux…

Nous regrettons cependant que ce débat de fond se passe à deux jours de l’élection sans caractère contradictoire. Nous aurions pourtant été très heureux d’entendre et de discuter les reproches qui nous sont formulés dans ce tract lors des 3 rendez-vous citoyens que nous avons organisés à Purnode, Godinne et Spontin. Chaque citoyen y était le bienvenu, même et surtout nos contradicteurs.

Voici, en tout cas, quelques éléments pour participer à la construction d’UNE vérité…

  1. Concernant les problèmes d’égouttage, nous rappelons simplement que depuis 2014 la commune a encaissé plus de 700.000€ au titre de taxes pour l’entretien des égouts et que cela ne s’est pas traduit par une amélioration sensible de l’entretien de ceux-ci
  2. Nous n’avons jamais contesté le fait que des projets initiés sous la législature précédente ont été finalisés au cours de cette législature mais il nous semble utile de rappeler que l’atelier communal aura coûté plus de 4.000.000€ alors que les estimations de départ tournaient autour de 1.900.000€. Charger Charles Pâquet de cette « faute » nous paraît assez audacieux quand on sait que ce dernier a quitté la politique en décembre 2012 alors que la première pierre de l’atelier n’avait pas encore été posée.
  3. Nous n’avons jamais contesté non plus l’existence de bonis au budget ordinaire (il ne peut y en avoir à l’extraordinaire qui est, par définition, toujours à l’équilibre…) mais nous avons attiré l’attention sur l’évolution de ces bonis (à la baisse), sur l’impact très lourd des charges d’emprunt dans les années à venir et sur la diminution drastique des réserves financières dont disposait la commune. Nous sommes d’ailleurs convaincus que LB est bien consciente de ces problèmes puisque Monsieur le Bourgmestre a annoncé, lors du débat télévisé de MaTélé, de très probables hausses d’impôts communaux.
  4. Au sujet des emprunts réalisés par la commune, nous n’avons jamais dit que le solde des emprunts au 31/12/2017 s’élevait à 15.000.000€ mais nous avons indiqué que les tableaux officiels du service Finances de la commune d’Yvoir mentionnaient un chiffre attendu en 2019 de 15.360.000€ (voir copie du document ci-dessous).
  5. Quant à la ligne du Bocq, il est bien évident qu’on ne peut pas y faire cohabiter le ViciGal, la ligne de chemin de fer touristique du Bocq et une ligne pour les carrières. Nous n’avons jamais prétendu cela mais nous défendons, pour ce tronçon de l’ancienne ligne de chemin de fer, la recherche de solutions créatives pour lui redonner une utilité et ainsi créer de la valeur pour les Yvoiriens. Cela ne peut se faire qu’en étudiant, soigneusement et sans tabou, diverses solutions possibles et en les soumettant aux habitants.
  6. Enfin, quant à la problématique de Spontin, nous ne prétendons pas non plus que la solution de la mise en sens unique de la route régionale soit la solution la meilleure. Nous ne demandons pas mieux que de discuter d’autres propositions susceptibles d’enfin résoudre la problématique des trottoirs dans le centre du village. Là encore, nous défendons vigoureusement une concertation avec tous les habitants.

Comme nous le faisons depuis de nombreuses années au Conseil communal d’Yvoir (et comme en témoignent les compte-rendus régulièrement publiés sur notre site internet), nous ne souhaitons qu’une chose: un débat démocratique d’idées, dans la sérénité et le respect mutuel. Comme nous le répétons souvent: « c’est dans notre ADN »… Bon vote dimanche 14 octobre 2018 !

Si comme nous vous pensez que notre commune mérite un vrai débat démocratique ouvert et respectueux, n’hésitez pas à partager largement ces informations !

Les candidates et les candidats de La Relève

Yvoir_tableau_emprunts_2018

Laisser un commentaire