Uncategorized

Elections communales à Yvoir

La Relève a pris acte de la décision du groupe EPY d’arrêter les négociations en vue de constituer une majorité à Yvoir.

La coalition des perdants qui se profile à l’horizon nous attriste comme elle révolte sans doute nombre de citoyens d’Yvoir. Elle ne constitue cependant pas un cas unique dans le paysage communal post-élections en Belgique. Ce phénomène est en effet la conséquence de notre système électoral qu’on l’aime ou pas.

Par contre, nous sommes très étonnés par les arguments utilisés par EPY pour justifier sa décision. Chacun des éléments évoqués étaient parfaitement connus de tous les interlocuteurs avant même l’ouverture des bureaux de vote: nos priorités de programme, la composition de notre équipe ainsi que la teneur de la campagne électorale. Concernant ce dernier point, nous tenons encore à rappeler que l’essentiel des critiques formulées ont porté plus sur LB que sur EPY. Que faut-il déduire de cette constatation ? Il est aujourd’hui clair que EPY n’a jamais eu d’autres intentions que de reconduire son alliance avec LB au mépris de ce que son chef de file a prétendu tout au long de sa campagne.

Nous sommes extrêmement déçus et peinés pour les 2640 électeurs qui nous ont fait confiance et qui voulaient vraiment un changement à Yvoir. Nous tenons à leur dire que, de notre côté, nous avons tout mis en oeuvre pour arriver à un accord avec EPY (postes au Collège, aménagement du programme, respect des interlocuteurs…).

Nous restons bien sûr plus que jamais décidés à jouer un rôle central dans la vie politique et citoyenne de la commune.

1 réflexion au sujet de “Elections communales à Yvoir”

  1. Une LB fracturée par le bon sens citoyen se répare à coups de rustinne ( singulier !) pour s’accrocher au pouvoir. Tragique et indigne.

Laisser un commentaire