Uncategorized

Première rencontre « citoyen-partenaire »

Plan de la nouvelle voirie de la Zone d’activité économique de Spontin

Le conseil communal de lundi dernier (21/01) s’ouvrait par l’interpellation citoyenne de Mr. Demoulin.   Le porte-parole du comité de quartier du Jauviat (Evrehailles) et membre du CAC (Comité d’Accompagnement des Carrières) souhaitait interpeller le Collège autour des différentes problématiques que soulèvent les diverses exploitations de pierre sur la commune.  Une première pour la nouvelle majorité, dont la volonté d’impliquer les citoyens dans la vie de leur commune a pu se traduire par une place importante laissée aux échanges.
En une vingtaine de minutes, c’est plus de 9 questions qui ont été posées et auxquelles Patrick Evrard, le bourgmestre – et membre du collège en charge des Carrières – a ensuite répondu.

Parmi les questions et demandes exprimées, on peut relever : le respect des horaires d’extraction et, par extension, des différents permis, contrats et lois qui encadrent les activités des carriers, la fixation de limites définitives aux zones d’extraction, la réalisation de mesures de nuisance régulières et dont les résultats seraient publics, etc.

La posture du Collège Communal et les actions déjà posées/à entreprendre peuvent se résumer de la façon suivante.

Dans le souci d’une cohabitation apaisée nécessaire entre les carriers et les riverains, une attention toute particulière est apportée au respect des règles en vigueur, que ce soit en matière de sécurisation, d’horaires de travail, d’autres nuisances ou de limites de la zone d’extraction.  Concernant ce dernier point, il a été précisé que la zone d’extraction « légale » pourrait effectivement être bien plus importante que celle prévue au plan de secteur.  Ce point devrait encore faire l’objet d’investigations plus poussées.

Le contrôle des activités et de leurs conséquences se développe déjà depuis plusieurs semaines et va continuer à se faire sous la responsabilité directe du Bourgmestre.
Le Comité d’Accompagnement des Carrières -réunissant des représentants des riverains, des exploitants et de la commune- a un rôle central à remplir et va être relancé prochainement.

Pour aller plus loin, via le groupe de MaTélé « Yvoiriennes, Yvoiriens » :

a) intéressant résumé par un autre citoyen du quartier des questions/réponses

b) Interview MaTélé en direct de Patrick Evrard au sujet de la problématique « carrières »

Le second point « d’importance » à l’ordre du jour de ce conseil communal était l’approbation de la Déclaration de Politique Communale.  Il s’agissait pour le Collège Communal de présenter au conseil son « programme » pour les 6 années à venir : orientations à suivre et principaux projets à mettre en place.

En séance, c’est une version allégée et plus lisible, reprenant les tendances majeures et les projets emblématiques qui a été présentée aux conseillers et au public (lien vers le texte complet ainsi que le powerpoint de présentation).

Ce fut l’occasion pour l’opposition de soulever de multiples questions, de formuler diverses remarques et de dispenser plusieurs avis avant de préciser qu’elle s’abstiendrait : « Peu de prise de risques, des déclarations un peu lointaines (…) il est difficile d’être fondamentalement en désaccord avec elle (cette déclaration) … ».  Selon son propre commentaire, la longue intervention du chef de groupe d’EPY n’avait : « pas pour vocation nécessairement à avoir un échange, on fait part d’un certain nombre de commentaires, voilà. » Voilà qui est dommage.

La plupart des autres points passés en revue ce lundi 21 janvier relevaient de l’organisation et la gestion « courante » de la commune : désignation des conseillères et conseillers communaux qui représenteront notre commune dans différentes assemblées (inter)communales, délégation de certains pouvoirs au collège communal, etc.

Quelques points plus particuliers à relever :

Mme Christine Bador a prêté serment et intègre donc effectivement le Collège Communal en qualité de présidente du CPAS.  Le Collège d’Yvoir est donc à présent au complet et il est donc constitué de Patrick Evrard, Etienne Defresne, Charles Pâquet, Marcel Colet, Chantal Eloin-Goetghebuer et Christine Bador.

Le Collège Communal procédera prochainement au renouvellement de la CCATM (Commission Consultative d’Aménagement du Territoire et de Mobilité). Cette commission est constituée aux trois-quarts de citoyens (complétée par des conseillers communaux) et est la structure consultée par le collège pour les questions qui relèvent de l’aménagement du territoire (permis de bâtir, transformations du bâti, etc.) L’appel à candidatures paraîtra notamment dans le prochain bulletin communal : le bon fonctionnement de ces structures participatives nous semble un ingrédient absolument essentiel à la bonne gestion collective locale.

Le conseil communal a approuvé les aménagements de la route permettant d’accéder à la future Zone d’Activité économique (ZAE) de Spontin, rue du Quesval.  Il s’agit de l’aménagement de la nouvelle voirie intérieure à la ZAE mais aussi de nouveaux arrêts de bus à hauteur de cette même ZAE.  D’autres aménagements sont encore attendus : une liaison douce sécurisée du quartier du Quesval vers la gare et une amélioration du carrefour entre la rue du Quesval et la drève montant vers la E411.

Un des points mis à l’ordre du jour par le groupe EPY visait à attirer l’attention du collège sur l’opportunité de profiter d’un nouvel appel à projet de la région wallonne (« C’est ma ruralité ») et donc d’un subside pouvant aller jusqu’à 15 000€.  Le Collège précisa que la décision de participer à cet appel avait déjà été prise.  Fait intéressant : cet appel ne s’adresse pas qu’aux communes mais à toutes les ASBL qui souhaitent présenter un projet.
Pour en découvrir plus à ce sujet, cliquer ici.

Le prochain conseil communal aura lieu le lundi 18 février à 20h00 dans la salle du Maka (accès par la cours du CPAS).  Nous espérons de tout cœur que les taux de participation records enregistrés depuis la nouvelle législature se maintiennent 🙂 !

Alexandre Visée

Laisser un commentaire