Uncategorized

Conseil communal à Yvoir : place au(x) débat(s)

Le conseil communal de ce lundi 25 janvier s’annonçait plutôt « léger » (25 points à l’ordre du jour, huis clos inclus). Malgré l’absence de points inscrits par l’opposition et bien que la plupart des sujets relevaient de la gestion courante, les discussions se seront tenues pendant près de trois heures.

Avant de rentrer dans le détail, petite précision méthodologique : vous trouverez à la fin de chaque sujet traité dans ce compte-rendu les pages du PowerPoint projeté en séance qui lui étaient consacrées ainsi que le time-code de l’enregistrement du conseil correspondant aux discussions menées. L’occasion d’aller plus loin en consultant directement l’ensemble des informations sur tout sujet qui aurait votre intérêt.
Liens utiles :
PowerPoint projeté en séance
Enregistrement complet du conseil communal

Le premier projet sur lequel le conseil s’est penché est celui de la « Maison rurale de Godinne », dans le cadre du PCDR (Plan Communal de Développement Rural).

Ce projet est né des consultations citoyennes organisées en 2012 et vise à développer un espace communal permettant aux associations d’y organiser leurs activités (et d’y stocker leur matériel de façon sécurisée). Pendant 6 ans, les pistes se sont succédé sans aboutir à une mise en projet effective.
C’est à partir de 2019 que cette fiche PCDR a été réactivée, envisageant la rénovation des locaux du presbytère et du Patro, rue du Prieuré, afin d’y développer cette maison rurale. Plus précisément, le projet consiste à détruire les annexes du bâtiment principal (construites sur l’arrière du terrain) et à rénover complètement celui-ci ; impliquant de facto une cohabitation de l’ensemble des associations. L’enveloppe budgétaire fixée par le Collège communal s’élève à 1.000.000 €.
Depuis deux ans, les différentes démarches « internes » ont été remplies : évaluation globale par le service technique, transfert de la propriété des locaux du Patro à la commune, rencontre des associations godinnoises pour leur partager cette vision du projet, consultation de la CLDR (commission consultative composée aux 3/4 de citoyens), etc.
Ce lundi, le conseil devait approuver la « convention-exécution » à soumettre à l’approbation de la Ministre afin d’obtenir les subsides (680.000 €) essentiels à la réalisation du projet.
Malgré les retours positifs des associations et le vote unanime de la CLDR, le groupe EPY s’est abstenu sur ce dossier, exprimant leurs réserves en matière d’emplacement, de cohabitation et de coût.
Si les deux premières remarques ne sont pas partagées (l’emplacement et la cohabitation des associations nous paraissent tout au contraire des atouts majeurs dans ce dossier), la maîtrise du coût global est un point d’attention partagé par tous.

Pour aller plus loin :
Powerpoint de présentation : pages 3 à 11
Time-code de l’enregistrement : [7:31] à [33:30]

Plusieurs dossiers « voiries/aménagement du territoire » étaient également à l’ordre du jour.

– A Houx, le conseil devait à nouveau se prononcer sur la modification des tracés de sentiers vers Dinant, ce point ayant déjà été approuvé à l’unanimité en juin 2019.
L’objectif est de supprimer le sentier vicinal n°13 et de modifier le tracé du SV12 dans le « Bois-Devant Houx », traversant une propriété privée et peu empruntés, en les remplaçant par un nouveau tracé assurant le maillage du territoire et particulièrement la jonction « Yvoir-Dinant » (en lien avec le GR 126 et les pelouses calcaires qui surplombent la vallée mosane).
Un recours a été déposé auprès de la Région Wallonne suite à la décision de juin 2019.
Bien que les motivations invoquées dans ce recours n’aient pas été reprises dans la décision de la région, un complément d’information administrative a été sollicité. C’est donc ce dossier mis à jour qui a été une nouvelle fois approuvé à l’unanimité par le conseil.
Powerpoint : p. 12
Time-Code :
[45:15] à [49:14]

– A Spontin, le conseil a décidé à l’unanimité d’entamer la procédure de création d’un cheminement piéton entre le quai de la gare et la zone d’activité économique du Quesval – dont les installations se finalisent actuellement.
Le tracé emprunte des chemins piétons et mixtes existants mais doit traverser sur une vingtaine de mètres une propriété privée en indivision. Bien que la piste de l’expropriation soit envisagée, le Collège continue d’espérer une solution concertée avec l’ensemble des parties.
Powerpoint : p. 14
Time-Code :
[50:32] à [54:10]

– A Evrehailles, le conseil a approuvé la vente d’1,71 are de terrain communal en bordure de route pour un montant de 10.000€. Depuis 2004 et suite à un rétrécissement de voirie, cette parcelle est, dans les faits, utilisée comme jardin. Cet accord trouvé entre le Collège et l’habitant permet donc de régulariser formellement la situation.

– A Purnode, le conseil a approuvé la procédure de mise en location d’un abri inutilisé par appel d’offre public. L’appel complet sera publié dans le prochain bulletin communal : tout résident pourra alors rentrer une offre (montant annuel minimal, 100€) intégrant la description de son projet avant le 19 février.

– Enfin, le conseil a approuvé la convention avec l’INASEP pour les études d’entretien de voiries 2021 (budget des rénovations : 300.000€).

Une motion adressée au gouvernement wallon concernant la création de terrains de moto-cross en Wallonie était soumise à l’approbation du conseil.
A l’initiative de la commune de Courcelles, la motion vise à souligner le manque d’espaces disponibles (un seul terrain recensé actuellement en région wallonne), les problèmes suscités (tenue d’événements « sauvages » dans des espaces non dédiés) et à solliciter de la Région une prise en main de ce problème ; la commune de Courcelles proposant d’ailleurs la mise en place d’un terrain sur son territoire.
Le conseil communal a décidé unanimement de se joindre à cette motion et d’y joindre une autre piste, un terrain situé sur les limites du domaine de la base de Florennes où ce type d’activité s’organisait dans le passé.
A noter : si le conseil est favorable au soutien de cette initiative, la création d’un circuit permanent sur la commune d’Yvoir n’est toutefois pas envisagée.
Time-Code : [58:22] à [1:05:20]

Faisant suite à la décision du Bureau Économique de la Province de ne plus collecter les langes jetables dans les déchets organiques, le conseil communal a instauré ce lundi une prime à l’achat de langes lavables pour les ménages (50% du prix d’achat d’un kit de langes lavables avec un maximum de 125€ par enfant de moins de 3 ans).
L’objectif de cette prime est d’inciter les ménages à envisager une solution nettement plus respectueuse de l’environnement.
Les réflexions partagées se sont principalement axées autour de l’impact de la décision du BEP pour les milieux d’accueil (crèches, accueillantes indépendantes). En collaboration avec le BEP, la Commune a organisé des ateliers « langes lavables » auxquels les milieux d’accueil ont aussi été invités. Par ailleurs, le Collège s’est engagé à évaluer dans les mois à venir l’impact des nouvelles règles de collecte sur les milieux d’accueil.
Time-Code : [1:07:52] à [1:22:52]

Le dernier point à l’ordre du jour concernait une demande d’assistance au BEP concernant le futur du camping du Quesval de Spontin.
Dans le compte-rendu du 02 décembre 2020, vous pouviez lire que : « La convention entre la commune et l’asbl « Le Patrimoine de Spontin » a été modifiée suite à la fermeture du camping du Quesval, géré depuis toujours par l’asbl. La fermeture fait suite aux rapports négatifs du Commissariat Général au Tourisme et à la police de l’Environnement. »
Les premières estimations du coût des travaux de remis en conformité ont amené le Collège à plusieurs constats :
– la rénovation sur fonds propres par la commune n’est pas envisageable (coût de minimum 400.000€ quasi intégralement à charge de la commune, faibles retours sur investissement espérés) ;
– une solution doit être trouvée le plus rapidement possible afin d’éviter que la situation actuelle ne se dégrade davantage encore;
– le site doit impérativement conserver une finalité touristique.

Le conseil a approuvé la demande d’assistance à maîtrise d’ouvrage par le BEP afin d’envisager une vente préservant la spécificité et la vocation du site de manière durable (19 voix pour, 1 abstention) pour le site et le village de Spontin.
Time-Code : [1:47:40] à [2:03:19]

Retour sur quelques points de « gestion courante » et de suivi votés ce lundi 25 janvier :

  • adhésion à une centrale d’achat du SPW afin de se fournir en matériel forestier pour faire face aux cas de scolytes constatés dans les bois communaux ;
  • achat de gasoil routier et de chauffage pour 2021 (115.200 €) ;
  • vote des quotes-parts dédiées à la Zone de Secours DINAPHI (372.507€) et à la Zone de Police de la Haute-Meuse (6781.725€); ces deux montants sont conformes à ce qui a été prévu au budget communal 2021 ;
  • octroi du subside ordinaire 2021 au Syndicat d’Initiative d’Yvoir (17.000€) ;
  • approbation de la modification budgétaire n°2 de la Fabrique d’Eglise de Godinne ;
  • approbation de l’ordre du jour de la prochaine assemblée générale de l’asbl ALTER, dont la dissolution de cette même asbl chargée de la mise en place de peines de travail – mission désormais assurée directement par les communes qui avaient initialement créé cette asbl ;

En bref :

  • le conseil a approuvé l’octroi d’un subside de 500€ à l’ONG Louvain Coopération afin de soutenir le développement du commerce équitable au Bénin – l’ONG s’engageant à venir présenter dans quelques écoles communales le projet mis en place ;
  • le conseil a adopté un règlement de police complémentaire concernant la mise en circulation locale de la rue Fumy et de son prolongement rue Luchelet jusqu’au carrefour dit de la Ferme Graindorge à Evrehailles (pose de panneaux de circulation C3).

Enfin, le groupe EPY a soulevé trois points « d’actualité » en fin de séance :

  • la concertation autour du projet de rénovation et d’extension du complexe sportif de Purnode ([2:03:19] à [2:13:39]) ;
  • la gestion des ressources humaines communales ([2:13:40] à [2:29:50]) ;
  • le futur de la gare d’Yvoir : la SNCB souhaitant vendre ou, à défaut, abattre le bâtiment tout en garantissant dans ce cas la mise en place d’infrastructure « vélo » ([2:30:00] à [2:35:04]).

Ces points ont fait l’objet de réponses circonstanciées et détaillées de la part du Collège.

Ordre du jour complet du conseil :
https://www.yvoir.be/fr/ma-commune/vie-politique/conseil-communal/seances/ordredu-
jour-du-conseil-communal

Le prochain conseil communal se tiendra le lundi 1er mars à 20h00, en ligne et diffusé en direct sur la page Facebook de la commune.

Alexandre Visée – Conseiller Communal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s