Yvoir, une commune « Citoyens-Partenaires »

L’époque où le citoyen ne fait de la politique qu’à l’occasion des élections est révolue. Nous proposons dès aujourd’hui à Yvoir des pistes pour faire bouger les choses.  Nous faisons le pari de l’intelligence collective et de la participation citoyenne afin de garantir la gestion la plus efficace et la plus juste des biens communs au bénéfice de tous et de toutes. Nous nous engageons à rendre la commune plus transparente, nous serons à l’écoute de la population et nous favoriserons sa participation réelle et effective à la prise de décisions. Ainsi les habitant(e)s d’Yvoir pourront être de véritables partenaires communaux, aux côtés des Bourgmestre, des Echevin(e)s et Président(e) du CPAS.  Ces derniers, en particulier,

  1. se consacrent pleinement à la gestion de la Commune
  2. rendent compte de leurs travaux au moins une fois par an à tous les habitant(e)s; ceci se fera, notamment, lors d’une réunion plénière de la population durant laquelle le projet de budget communal sera présenté et discuté
  3. informent et consultent les habitant(e)s de manière régulière -en particulier pour tout projet qui les impacte- et ils prennent en considération leurs remarques et suggestions; dans ce cadre, ils veillent à communiquer de façon claire et compréhensible
  4. veillent en particulier à assurer une publicité maximale et la plus efficace possible à toutes les enquêtes publiques ainsi qu’aux annonces de projets de manière à s’assurer une implication citoyenne la plus large possible
  5. permettent à tou(te)s les habitant(e)s de comprendre le fonctionnement de la commune et les enjeux auxquels elle est confrontée, et ce grâce à une communication régulière, pédagogique et multi-média (bulletin communal, page Facebook, site web…):
    1. « qui fait quoi » au sein de l’administration communale, du CPAS, au sein du Collège des Bourgmestre et Echevins ?
    2. comptes-rendus des conseils communaux et des diverses commissions consultatives compréhensibles par chacun(e)
  6. ouvrent le bulletin communal et les autres média de communication à la minorité
  7. veillent à ce que les commissions consultatives ouvertes aux citoyen(ne)s (CCATM, PCDR, Conseil des Sports, Conseil des Aînés, …) soient de véritables outils de démocratie participative
    1. en les faisant mieux connaître
    2. en y suscitant des candidatures réellement représentatives de la population, 
    3. en y insufflant un esprit participatif
    4. en prenant en compte leurs avis,
    5. en en faisant une véritable source d’inspiration pour le Conseil communal et le Collège des Bourgmestre et Echevins et en évitant toute tentative de récupération « partisane » de ces organes
  8. suscitent et favorisent la participation citoyenne par
    1. la mise en place de comités de quartier
    2. l’organisation de forums citoyens
    3. la mise en place progressive de budgets communaux participatifs; dans cadre, une fraction du budget communal est réservée à des projets proposés directement par des citoyen(ne)s ou des associations (via appel à projets) et choisis suite à une consultation de tou(te)s les habitant(e)s
  9. rendent publics leurs horaires de présence (pas seulement de permanence) à la commune, tous leurs mandats publics ainsi que les rémunérations qui y sont attachées
  10. se comportent de manière équitable vis-à-vis de toutes les associations ou clubs et de de tou(te)s les habitant(e)s, sans tenir compte de leurs convictions politiques ou philosophiques, du sexe, de la couleur, de l’ascendance, de l’origine nationale ou ethnique, d’un handicap,…
  11. veillent en particulier à recruter le personnel communal exclusivement sur base du profil des fonctions à pourvoir et des meilleures compétences disponibles sur le marché de l’emploi (en veillant donc à proscrire tout favoritisme partisan); ensuite, ils veillent au bien-être au travail de leur personnel
  12. signalent tout conflit d’intérêt potentiel, direct ou indirect, et s’abstiennent alors de participer à la prise de décision.
  13. informent les citoyens de tout accord pré-électoral avec une autre formation politique (lors de la préparation d’un prochain scrutin communal)