Uncategorized

Le retour du conseil

Ce mercredi 06 mai, le conseil communal d’Yvoir se réunissait pour la première fois depuis le début de la crise COVID. Le conseil communal d’avril avait été précédemment annulé dans le respect des recommandations du Ministre des pouvoirs locaux (une vidéoconférence ne permettant pas d’assurer le caractère « public » essentiel à un conseil communal).

Suite à l’évolution de ces recommandations et afin d’éviter le blocage de dossiers importants, le conseil a donc pu se réunir physiquement mercredi dernier avec la plus grande attention portée au respect des règles de distanciation.

Lien vers le court reportage et l’article de « MaTélé » :
https://www.matele.be/yvoir-premiere-commune-de-la-region-a-reorganiser-un-vrai-conseil-communal

Le Collège avait jugé opportun, en établissant l’ordre du jour, de débuter ce conseil par un échange informel autour de la crise COVID et de sa gestion. Une initiative plus que bienvenue qui aura permis de faire vivre la démocratie à Yvoir. Cette discussion, intégrant les différentes questions des conseillers, dont les interpellations du groupe EPY, ainsi que les réponses apportées par le Collège, aura occupé 60 % du temps du conseil dans un climat constructif et éclairant.

Quelques éléments échangés durant cette discussion :

  • Le Bourgmestre a commencé par un relevé chronologique des décisions prises par le Collège ainsi que des actions concrètes mises en place avec et au sein de l’administration communale. Ces mesures poursuivaient toujours un double objectif : continuer à garantir les services essentiels au public tout en assurant les conditions de travail les plus sûres sur le plan sanitaire pour les membres du personnel.
  • La position du Collège depuis le début de la crise, réaffirmée en séance par le Bourgmestre, a été de ne pas prendre d’initiatives isolées. Les différents arrêtés pris (ou à prendre) par le Collège se sont donc inscrits en cohérence avec les recommandations issues de la concertation et de la rencontre régulière des Bourgmestres avec le Gouverneur de la Province. L’objectif étant d’éviter une multiplication des mesures de nature à rendre la situation plus confuse pour tout un chacun.
  • Afin de répondre efficacement à la demande en masques, le Collège s’est tourné vers le collectif de couturier(e)s bénévoles. En organisant la communication et l’appel aux bénévoles, puis en mettant en place une centrale téléphonique, en priorisant les demandes en fonction des besoins essentiels (tranches d’âges, nécessité d’emprunter les transports en communs, retour au travail, etc.) et en organisant la distribution, toutes les demandes adressées à la commune auront trouvé une réponse positive à l’issue de la seconde distribution de masques qui vient de se clôturer.
    L’occasion nous est donnée de remercier une fois encore toutes celles et ceux qui se sont investis afin de rendre cet élan collectif possible.
  • Une ligne téléphonique de contact COVID a également été mise en place par les services population/état civil. Les employés de ces services ont systématiquement contacté par téléphone tous les habitants isolés de plus de 70 ans de la commune.
    Maintenir un lien social, même téléphonique et ponctuel, a ainsi été une des priorités du Collège pour répondre aux besoins des plus isolés.
  • Concernant les employés communaux, le Collège a privilégié le télé-travail tout en assurant un service minimum nécessaire en présentiel.
    Les règles de rigueur dans les locaux ont été mises en place en étroite collaboration avec la conseillère en prévention.
    De cette manière, et en suivant entre autres les recommandations du SPW Pouvoirs locaux et des syndicats, l’ensemble des salaires ont été maintenus, sans recourir au chômage temporaire, tout en assurant au mieux la sécurité des employés et le service nécessaire aux Yvoirien(ne)s.
    Dans le cadre du déconfinement, le retour au travail se met progressivement en place, en veillant toujours aux règles de sécurité, les retours d’employés partagés en séance semblent majoritairement positifs.
  • La rentrée des écoles a également soulevé plusieurs questions.
    L’échevine de l’Education a rapporté que depuis le 16  mars les Directions d’écoles, leurs équipes pédagogiques sont restés disponibles chaque semaine pour les enfants dont les parents étaient en première et  2e ligne dans cette crise sanitaire. 
    Des nombreuses réunions de concertation avec les Directions ont  eu lieu tout au long de cette crise.  
    Des sondages auprès des parents ont été menés  afin d’organiser au mieux cet accueil des enfants dont les parents travaillent ainsi que la reprise des cours  de certaines classes et l’aide aux enfants en difficultés dans les semaines à venir. Les équipes pédagogiques se mobilisent pour organiser cette sortie progressive du confinement qui ait du sens tout en respectant les règles strictes décrites dans la circulaire issue du cabinet de la ministre de l’enseignement en FWB.

Le reste de l’ordre du jour du conseil était essentiellement constitué de ratifications des décisions prises durant la période de confinement, de points de gestion courante (adhésion à une centrale d’achat pour éviter les marchés publics systématiques, prêt d’une salle de la bibliothèque au « Club Photo d’Yvoir ») et de comptes ou rapports financiers de structures (péri)communales (fabrique d’Eglise de Durnal, asbl « La Victorieuse », etc.).

Deux points d’importance requéraient plus particulièrement la réunion du conseil.

  • Le cahier des charges de la liaison cyclo-piétonne de Godinne, devant à terme relier le pont d’Annevoie à la gare, repassait devant le conseil. Les subsides étant soumis à la réception finale des travaux dans un timing rendu très serré par les récents événements, il était impératif d’avancer et de pouvoir lancer le marché public dans les meilleurs délais.
    La région wallonne devrait finaliser ultérieurement la liaison (quelques mètres) jusqu’au pont lui-même tandis que la commune, en attendant de voir le projet de « zone de rencontre » de la rue du Prieuré (pour plus de détail, voir ce compte-rendu précédant : https://larelevedyvoir.com/2019/09/13/plan-strategique-transversal-et-finances/), aménagera la traversée de l’école communale et le sentier entre la rue grande et le nouveau cimetière afin de formaliser la jonction « gare-pont ».
    C’est le seul point de l’OJ de ce conseil qui n’aura pas été voté à l’unanimité, 3 élus « LB » s’étant abstenu.
liaison cyclo-piétonne en jaune – nouveau passage piéton en rouge

Enfin le conseil a approuvé la liste des voiries qui seront entretenues en 2020 :

  • la rue du Redeau à Yvoir
  • la rue Thomas à Durnal
  • la rue de Chirmont à Purnode (avec participation financière de la ville de Dinant pour une petite partie de la voirie située sur le territoire de nos voisins)
  • la rue des Sources à Mont

Et, en tranche « conditionnelle » (en fonction des coûts d’exécution) :

  • la rue de la Fenderie à Yvoir
  • la rue de Mont à Godinne (tronçon à hauteur de l’accès à la gare)

Le prochain conseil communal se tiendra le lundi 25 mai à 20h00, dans la grande salle du Maka (à l’étage du complexe).

Alexandre Visée – Conseiller Communal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s